Sophie Garcia-Lopez
Sophrologue
9 RUE LAMARTINE, 31850 Montrabé
 
Disponible de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30
 
06 59 70 67 24
Sophie Garcia-Lopez
Sophrologue

#MENOPAUSEJEGERE

Le 18 octobre dernier s’annonçait comme la journée dédiée à la ménopause. Bien. J'ai cherché donc quel en serait le thème et là, surprise surprise.

Depuis un certain temps déjà, il semblerait que cette journée soit passée à la trappe des « maux », « troubles », « inconforts », « prises de tête » qui ne sont pas hyper reconnus. Sauf erreur, je n’ai rien trouvé (encore) sur le plan national, tandis quand 2018 certains organismes, acteurs de la santé, l’annonçaient sur leur site.

Ah si! Un article dans Le Monde, ce n'est pas rien tout de même.

Et pourtant, la ménopause agite encore quelques individus qui veulent bien se pencher sur ce phénomène certes naturel tout de même perturbant. A tel point que certaines d’entre nous le vivent plus que mal, super mal, pas bien du tout (en pourcentage ça pèse pas si lourd paraît-il). D’autres ont peu d’effets secondaires et tant mieux (vous êtes majoritaires).

On l'aura compris, la ménopause se positionne dans le schéma classique de l’évolution de notre espèce, on en passe par la ménopause. Mais (oui, ce fameux "mais" dérangeant) il ne s’agit pas seulement d’un retour sur le clavier que l’on tapoterait rageusement un tantinet énervée, sous stress.

Et pour vous rassurer je vous recommande une page insta des plus savoureuses et pertinentes (comme quoi les réseaux sociaux ont du bon): @menopause.stories par @sophiekune. vous y trouverez des "conversations débridées pour ménopause décomplexée. 

Sinon, Force (Ô rage et pas totalement Ô désespoir) est de constater que la ménopause ne passionne pas les foules. Récemment une jeune quadra m’indiquait certains troubles (émotivité accrue, irritabilité forte, stress, etc.), elle ne comprenait pas pourquoi elle réagissait ainsi. Outre les nombreux facteurs perturbants qui dérangeaient sa vie (de manière ponctuelle), elle glisse qu’elle est « ménopausée précoce ». Alors (déclic, mais oui cela se pourrait-il?), elle se rend compte que ses changements d’humeur, sa transformation physique, correspondraient à cette période, plus ou moins passée sous silence et tout juste traitée et carrément pas prise en compte. Elle va à peu près bien et doit retourner voir son généraliste ou son gynéco ou les deux.

Et si le thème de cette année 2020 et au-delà de ce 18 octobre passé sous silence était de PARLER DE VOTRE MENOPAUSE, VOS ENVIES, VOS NON ENVIES ? Avec le #menopausejegere racontez votre « passage » (comme l’emploie certaines sommités), dites-le avec vos mots.

A bientôt

Profitez et take care

Sophie Garcia-Lopez

 

PS: https://laboutiquekdo.com/cadeau-original/5797-eventail-anti-chaleur.html pour l'éventail en illsutration.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.